Les dangers du coton-tige

  • par

L’utilisation du coton-tige est devenu banale. Cependant, cet instrument de « bien-être » peut devenir la source de problèmes importants.

A sa naissance, en 1923 par Leo Gerstenzang, ce petit ustensile ne servait qu’à nettoyer l’extérieur de l’oreille pour enlever les saletés qui pouvaient se trouver dans le pavillon de l’oreille.

Pourtant, aujourd’hui il existe peu de personnes, voire aucune qui utilisent les coton-tiges de cette façon. En effet, tout le monde les utilise pour nettoyer l’intérieur de l’oreille (que l’on appelle le conduit auditif de l’oreille).

Et vous vous demandez peut-être, quels sont les risques de cette pratique ?

Le premier risque est le fait de percer le tympan.

Pour mieux comprendre cela, je vous invite à regarder ce schéma de l’oreille :

Nous voyons sur la gauche le pavillon de l’oreille puis le conduit auditif dans lequel on insère généralement le coton-tige. Cependant vous voyez au bout, en rose une membrane. C’est le tympan. Ainsi, si l’on ne fait pas attention, il y a un risque important de le percer. Cela induit une perte d’audition partielle ou totale durant au moins 3 semaines !

Si on continue dans le schéma vous voyez en gris les trois petits os du corps humain qui, suite à l’action du tympan vont taper contre la cochlée (en violet). Cette partie va transformer les mouvements des osselets en impulsions électriques qui vont aller dans le nerf auditif ce qui va vous permettre d’entendre.

Mais il faut bien enlever le cérumen non ?

Et bien non ! Il se trouve que notre corps est bien fait et qu’il y a des petits cils qui reposent en bas du conduit auditif. Ils ont pour rôle de sortir le cérumen vers l’extérieur pour que l’on puisse enlever le surplus de cérumen avec notre auriculaire (qui tient son nom de l’oreille) ou en passant un peu d’eau lors de la douche. Ne commencez pas à mettre un jet très fort, il y a également un risque de percer le tympan.

Du coup, le coton-tige en plus de ne pas servir à enlever le cérumen, va détruire ces petits cils qui ne pourront plus faire leur travail, entraînant une plus grosse production de cérumen ! (qui ne sera donc pas expulsé !)

Il n’y a pas d’autres risques à utiliser le coton-tige ?

La peau qui est présente dans le conduit auditif est très fine et est protégée par le cérumen qui y repose. Du coup, il y a un risque d’inflammation ou d’infection à ce niveau en faisant passer un coton-tige qui va enlever le cérumen voire arracher les cils utile au nettoyage de l’oreille.

En plus de cela, l’utilisation de ce petit bout de coton peut provoquer la création de bouchon de cérumen qui vous feront entendre moins bien. En effet, en insérant le coton-tige dans l’oreille, le cérumen va être poussé au fond et va s’accumuler… jusqu’à créer un bouchon !

Vous voulez toujours utiliser le coton-tige ?

Sachez qu’en plus d’être une catastrophe pour vos oreilles, ce sont également des catastrophes pour la nature. En effet, ils font partie du top 10 des déchets retrouvés sur les plages. Quand ils se désagrègent avec le temps, les coton-tiges se transforment en micro-plastique. Ce micro-plastique est ensuite ingéré par les animaux marins, entraînant une occlusion intestinale et la mort.

Pour conclure, le coton-tige ne sert à rien ! Si ce n’est à vous abîmer l’oreille, empêcher le bon fonctionnement de son auto-nettoyage et tuer notre nature !

SUS AUX COTONS-TIGES !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *