Conseils pour les enseignants – garder de la voix en toutes circonstances !

  • par

A l’heure où j’écris ces lignes, nous sommes en fin de confinement et les cours vont reprendre. Parmi mes patients j’ai un grand nombre de professeurs. En effet, leur travail mobilise de manière conséquente leur voix, face à un public plus ou moins réceptif… Je vous donne ici quelques conseils à vous les enseignants, pour utiliser votre voix sans vous faire de mal !

1. Lorsque vous désirez obtenir l’attention de la classe, ne criez pas. Vous pouvez aussi :
a) taper des mains ;
b) allumer et éteindre la lumière de façon répétitive ;
c) faire des gestes ;
d) marcher vers l’endroit bruyant ;
e) mettre en place avec vos élèves un geste qui veut dire qu’ils font trop de bruit (vous levez le bras et quand un élève vous voit il doit également lever le sien… jusqu’à ce que toute la classe ait levé la main).

2. Lorsque vous donnez des instructions, vous pouvez :
a) ralentir votre débit en séparant bien chaque consigne. Cela vous permet de bien respirer ;
b) dire la consigne une fois et nommer un élève pour répéter si nécessaire;
c) utiliser une routine afin de réduire les explications;
d) afficher une image symbolique de l’exercice;
e) écrire la (les) consigne(s) au tableau;
f) distribuer la (les) consigne(s) sur une feuille;

3. Lorsque vous présentez une matière, vous pouvez :
a) varier le débit et l’intonation de votre parole, ainsi que vos déplacements dans la classe pour favoriser l’attention des élèves;
b) utiliser du matériel audio-visuel;
c) enseigner en petits groupes;
d) proposer aux enfants de réaliser des exposés oraux;
e) organiser des activités de mime ou d’improvisation;
f) planifier des activités de lecture par les élèves.

4. Lorsque vous désirez maintenir le contrôle de la classe, vous pouvez :
a) favoriser la tranquillité en employant une voix douce;
b) utiliser une échelle de bruit imagée;
c) remercier ou récompenser les enfants silencieux;
d) pratiquer une période de repos ou de relaxation après les activités stimulantes telles que l’éducation physique ou la récréation, afin de permettre aux élèves de se calmer.

5. Reposer votre voix sur l’heure du midi et pendant les pauses.

6. Éviter de faire des activités qui nécessitent l’utilisation de votre voix après votre journée de travail.

7. Garder toujours un verre d’eau disponible sur votre bureau. Une jolie bouteille peut vous encourager à l’utiliser.

Ces quelques conseils peuvent vous permettre d’éviter de nombreux troubles vocaux, voire des pathologies comme des nodules. Si ces conseils ne suffisent pas, contactez un professionnel !

A très vite,

B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *